Membres OBE

Membres de l’Observatoire du Bien-être à l’École 

Observatoire porté par le laboratoire DIPHE, Université Lumière Lyon 2

Le laboratoire DIPHE (Développement, Individu, Processus, Handicap, Éducation) mène des projets de recherche portant sur le développement typique et atypique de l’enfant et de l’adolescent, ainsi que sur les contextes favorables à ce développement. Le Master PEF (Psychologie de l’Éducation et de la Formation) de l’Université Lumière Lyon 2, ainsi que le DU Psychologue de l’Éducation Nationale étant adossés à ce laboratoire de recherche, de nombreux étudiants sont particulièrement intéressés par la question du bien-être des enfants et des adolescents en contexte scolaire. Ce laboratoire représente donc un site privilégié pour l’analyse des dynamiques de développement et la recherche-action dans le domaine du bien-être à l’école. Cet observatoire est doté d’un comité scientifique regroupant des chercheurs de plusieurs disciplines (psychologie, sciences de l’éducation, sciences et techniques des activités physiques et sportives…), spécialisés dans l’étude du bien-être à l’école, utilisant des méthodologies de recherche complémentaires (quantitatives et qualitatives).

Responsable de l’Observatoire du Bien-être à l’École 

Rebecca Shankland,

Professeure de Psychologie du développement à l’Université Lumière Lyon 2, Laboratoire DIPHE, est spécialisée dans le développement des compétences psychosociales en milieu scolaire. Elle mène des recherches interventionnelles dans le domaine de l’éducation depuis plus de 10 ans. Elle a ainsi développé plusieurs programmes visant à développer la santé mentale et relationnelle des élèves, des parents et du personnel de l’éducation dans le but de favoriser le bien-être et améliorer les conditions d’apprentissage et de satisfaction au travail en contexte scolaire.

Contact : rebecca.shankland@univ-lyon2.fr

Plus d’infos

Comité Scientifique de l’Observatoire du Bien-être à l’École

Nicolas Baltenneck

Maître de Conférences en psychologie du développement, Laboratoire DIPHE, et directeur du centre de formation psyEN de Lyon, Université Lumière Lyon 2, il travaille sur la question de l’inclusion scolaire ainsi que sur les comportements prosociaux en contexte d’apprentissage. 

Contact : nicolas.baltenneck@univ-lyon2.fr

Magali Boizumault

Maitresse de conférences à l’INSPE de l’Université de Bordeaux, Laboratoire LACES, elle est spécialisée dans la mise en place des pratiques corporelles de bien-être (PCBE) dans le premier & second degrés et à l’université. Elle mesure les effets et bénéfices de ces PCBE sur le développement des compétences psychosociales notamment émotionnelles et questionne leur impact sur les apprentissages. Elle mène des recherches interventionnelles dans le domaine de l’éducation depuis plus de 9 ans (notamment dans le cadre de projets CARDIE). Elle intègre cette réflexion de l’introduction de PCBE et de micro-pauses actives dans l’aménagement des espaces et du temps pour un climat serein et bienveillant au service des apprentissages.

Contact : magali.boizumault@u-bordeaux.fr

Nicolas Burel

Professeur Agrégé en EPS pendant 10 ans dans le secondaire, il est aujourd’hui enseignant-chercheur en Sciences de l’Éducation et de la Formation et en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, ses recherches portent sur la caractérisation et la régulation de la dynamique émotionnelle au cours de la leçon, et plus généralement sur l’accompagnement du développement des compétences socio-émotionnelles des enseignants. Chargé d’enseignement à la Haute École de Pédagogie de Vaud (Lausanne), il intervient également auprès des enseignants dans le cadre du programme « Promouvoir la Motivation et le Bien-être à l’École » (ProMoBE), ainsi que dans différents Diplômes d’Université.

Contact : nicolas.burel@hepl.ch

Richard Delorme

Psychiatre, responsable du centre d’excellence pour l’autisme et les troubles du neurodéveloppement (InovAND) et du service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Robert Debré à Paris, il s’intéresse à l’évaluation de la santé mentale chez les jeunes et à la promotion de la santé mentale chez les enfants et les adolescents.

Contact : richard.delorme.rdb@gmail.com

Fabien Fenouillet

Professeur de psychologie positive des apprentissages, il est spécialiste de la motivation dans les apprentissages scolaire, universitaire et dans le cadre de la formation pour adulte. Ses recherches portent sur la relation entre mécanismes cognitifs liés à la mémoire ou l’intelligence et les différents facteurs de la motivation ou du bien-être. Il a contribué à la création de plusieurs mesures de la motivation (intérêt, flow, SEP), de l’autorégulation des apprentissages, du bien-être et de la satisfaction.

Contact : fabienfenouillet@yahoo.fr

Philippe Gay 

Après une formation d’instituteur et plusieurs années d’enseignement à tous les degrés de la scolarité obligatoire, Philippe Gay a réalisé des études en psychologie. Après une licence et un DESS en psychologie clinique, il se dirige d’abord vers des emplois en neuropsychologie et en psychiatrie avant de revenir à l’université de Genève réaliser un doctorat dirigé par Martial Van der Linden à l’Unité de Psychopathologie et Neuropsychologie Cognitive en collaboration avec le Centre Interfacultaire en Sciences Affectives. Depuis 2010, Philippe Gay enseigne au secondaire II (école de culture générale et école pré-professionnelle), ainsi que dans des écoles de formations professionnelles pour les enseignants et les infirmiers. Ses travaux de recherches s’intéressent notamment aux mécanismes émotionnels et cognitifs qui peuvent constituer autant de freins et de leviers pour enseigner et apprendre.

Contact : philippe.gay@hepl.ch

Plus d’infos

Edouard Gentaz

Professeur de psychologie du développement à l’Université de Genève et directeur de recherche au CNRS, il mène notamment des recherches sur le développement des compétences émotionnelles à l’école et les apprentissages scolaires.

Contact : Edouard.Gentaz@unige.ch

Pascale Haag

Docteur en psychologie, Maîtresse de Conférences à l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS, Paris) et membre du Laboratoire BONHEURS. Elle est à l’initiative de la création du Lab School Network, qui se propose de mettre la recherche au service de la réussite éducative, et fondatrice de la première lab school en France, la Lab School Paris. Ses recherches portent sur le bien-être et les émotions à l’école, ainsi que sur le développement des compétences socio-émotionnelles.

Contact : pascale.haag@ehess.fr

Hélène Hagège

Professeure des universités en Sciences de l’Education et de la Formation à l’INSPE de Limoges, Hélène Hagège dirige l’unité de recherche « Éducation et Diversités en espaces Francophones ». Après s’être intéressée à la prévention primaire des radicalisations violentes, elle a développé des outils théoriques et pédagogiques concernant l’éducation à la responsabilité, aux valeurs et à la spiritualité laïque, ainsi qu’aux liens entre promotion de la santé mentale et développement de l’éthique, notamment. Elle a créé un programme de méditation laïque visant le développement d’une éthique de la responsabilité chez les adultes, qui est enseigné à l’université. Le bien-être y est favorisé, et y est considéré comme un moyen au service de la finalité éthique, qui incite à prendre soin de soi, des autres et de l’environnement non humain à égalité.

Contact : helene.hagege@unilim.fr

Quentin Hallez

Maître de Conférences en Psychologie du développement, Université Lumière Lyon 2, Institut de Psychologie, chercheur au laboratoire DIPHE (Développement, Individu, Processus, Handicap, Éducation). L’objectif de ses recherches dans le cadre de l’Observatoire du Bien-être à l’Ecole son double. Dans un premier temps, son intérêt porte sur la sensation subjective du passage du temps chez les enfants. Son objectif est ainsi d’analyser les contextes et situations pédagogiques les plus propices aux distorsions temporelles (distracteurs, récompenses, ambiance de classe, activité pédagogique particulière…), tout en souhaitant déceler les variables individuelles (bien-être, processus psychologiques, capacités cognitives) à la source de ces distorsions. Son ambition est ainsi de réduire l’écart existant entre temps perçu et temps réel, pouvant être source d’anxiété, de stress et de malaise. Dans un second temps, Quentin Hallez s’intéresse également au développement du temps sociale et des aptitudes de synchronisation interpersonnelle chez l’enfant. L’objectif est de mettre en lien l’aptitude du jeune enfant à intégrer le temps d’autrui dans ses propres comportements avec ses capacités socio-cognitives. L’intérêt est également d’analyser si autrui, de par la représentation temporelle qu’il porte sur le monde, peut influencer les représentations temporelles d’un pair. Si les perceptions du temps colorent la vie scolaire des enfants d’une certaine façon, alors peut être qu’autrui peut en changer la teinte en incorporant sa couleur au mélange. 

Contact : quentin.hallez@univ-lyon2.fr

Ilios Kotsou

Docteur en psychologie et Maître de Conférences à l’Université Libre de Bruxelles, il est spécialiste du développement des compétences émotionnelles. Il travaille actuellement à l’adaptation d’un programme de développement de ces compétences pour les élèves et mène des projets de recherche sur l’évaluation des interventions de pleine conscience en milieu scolaire pour les élèves et pour les enseignants. Il est co-créateur de l’appli de méditation Prezens (www.prezens.app), la première application de méditation accessible gratuitement dans sa totalité. 

Contact : ilios.kotsou@gmail.com

Christophe Leys

Professeur à l’Université Libre de Bruxelles, Responsable du Service d’Analyse des Données, Centre de Recherche de Psychologie Sociale et Interculturelle (CESCUP), Centre de Recherche sur le Bien-Être et les Comportements pro-sociaux (PACE). Christophe Leys développe plusieurs axes de recherche. En psychologie clinique il s’occupe essentiellement des traumatismes, simples, multiples ou vicariants ainsi que des conséquences variées sur la santé mentale (résilience, stress post-traumatique, anxiété, dépression, troubles du comportement alimentaire). Il est également actif dans la psychologie positive en étudiant le bien-être et les dimensions qui le prédisent ainsi que la prévention. Depuis peu il investigue les éléments de sexologie en lien avec le bien-être. Psychologue social de formation, il intervient encore des programmes de recherche axés sur la perception des émotions par l’environnement social et les conséquences sur les individus et sur le partage social des émotions. Enfin, soucieux de la crise de la réplicabilité dans le champ de la médecine et de la psychologie, il investigue également les outils statistiques et participe à l’identification et l’amélioration des techniques utilisées (détection et gestion des valeurs aberrantes, gestion des conditions d’application des tests paramétriques, etc.). 

Contact : chleys@gmail.com

Stéphanie Mazza

Contact : stephanie.mazza@univ-lyon1.fr;

Julien Masson

Maître de Conférences HDR en Sciences de l’Éducation et membre du laboratoire Parcours Santé Systémique, ses recherches s’intéressent aux liens qu’entretiennent le bien-être et la motivation tout au long du cursus scolaire (depuis la maternelle jusqu’à l’Université). Il travaille également dans le champ des compétences psychosociales. Il appartient au réseau européen des écoles promotrices de santé (School For Health in Europe Network).

Contact : julien.masson@univ-lyon1.fr

Marie Préau

Professeure de psychologie sociale de la santé à l’Université Lumière Lyon 2 et au sein d’une unité Inserm pluridisciplinaire, elle travaille depuis 20 ans autour des questions de qualité de vie et de bien-être auprès de différents publics. Ses intérêts portent à la fois sur les outils à adapter aux populations spécifiques et leurs contextes de vie ainsi qu’à la capacité de ces outils à mesurer les attentes et adaptations possible au cours du temps. Enfin, elle s’intéresse aussi à la diversité des enjeux psychosociaux associés au bien-être et la qualité de vie, notamment l’impact des interactions sociales (famille, pairs, enseignants, personnel médical).

Contact : marie.preau@univ-lyon2.fr

Damien Tessier

Maître de Conférences en psychologie sociale de l’éducation, ancien professeur agrégé d’éducation physique et sportive, chercheur au Laboratoire SENS, Université Grenoble Alpes, il coordonne le programme de recherche Promouvoir la Motivation et le Bien-Etre à l’Ecole (PROMOBE) et a créé le Diplôme d’Université du même nom. Ses recherches portent depuis de nombreuses années sur le développement de la motivation et du bien-être en s’appuyant sur les moyens de répondre aux besoins psychologiques fondamentaux que sont le sentiment d’autonomie, de compétence et de lien social.

Contact : damien.tessier@univ-grenoble-alpes.fr

Dannyelle Valente

Maître de conférences en psychologie du développement au laboratoire DIPHE, Université Lumière Lyon 2, elle est spécialisée dans le développement des compétences socio-émotionnelles chez l’enfant mal-voyant.

Contact : dannyelle.valente@univ-lyon2.fr

Sylvain Wagnon

Historien, Professeur des Universités en Sciences de l’Éducation à l’Université de Montpellier, il dirige le CEDRHE (Centre d’Étude, de Documentation et de Recherche en Histoire de l’Éducation) et la revue Trema. Ses recherches explorent l’histoire de l’éducation nouvelle et libertaire, les enjeux actuels des pédagogies alternatives actuelles et de l’école dehors.

Contact : sylvain.wagnon@umontpellier.fr

Comité d’experts de l’éducation et de la promotion de la santé à l’école

Pascale Balligand

Chargée de projets en Santé Mentale et Compétences Psychosociales à l’IREPS (Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé) Auvergne-Rhône-Alpes, elle forme notamment des enseignants au développement des CPS avec leurs élèves et s’intéresse particulièrement au développement de l’estime de soi et de la motivation. Formée en Psychologie Positive à l’Université Grenoble Alpes, à la méditation de pleine conscience MBSR, à la Communication NonViolente, elle impulse et anime des Réseaux Education-Parentalité dans une perspective de co-éducation et de réduction des Inégalités Sociales de Santé. 

Contact : pascale.balligand@ireps-ara.org

Stéphanie Ballouard

Personnel de direction depuis 2008, actuellement Proviseure d’un LPO, elle a suivi de nombreuses formations complémentaires (DU compétences psychosociales, discipline positive, communication non-violente…), afin de contribuer au développement du bien-être à l’école. Le bien-être de chacun, l’équidignité, l’écoute des besoins, et la bienveillance sont les leviers permettant de conduire le changement pour accompagner les réussites et faire évoluer les pratiques.

Contact : Stephanie.Ballouard@ac-creteil.fr

Vincent Cano

Professeur agrégé d’éducation physique et sportive, formateur académique et chargé de mission d’inspection, il s’intéresse aux enjeux et perspectives liées au bien-être à l’école en s’appuyant sur une connaissance des pratiques du quotidien.

Contact : vincentcano79@gmail.com

Maud Cherrier

Enseignante agrégée en biotechnologies, formée en psychologie positive à l’Université Grenoble Alpes, elle intervient comme formatrice académique dans le domaine des compétences psychosociales et de la psychologie positive en milieu scolaire. Elle expérimente avec ses élèves, étudiants et collègues diverses pratiques et modalités pour développer le bien-être et la motivation en milieu scolaire. En lien avec l’école primaire et les étudiants universitaires des filières de santé, elle participe aussi à développer une cohérence de parcours de développement des compétences psychosociales tout au long de la scolarité.

Contact : maud.cherrier@ac-grenoble.fr

Natacha Dangouloff

Docteur en Sciences de l’Education et de la Formation, elle est chargée de cours à l’université Paris-Nanterre dans les modules de pré-professionnalisation au métier d’enseignant. Professeur agrégée d’histoire, formatrice sur les pratiques pédagogiques et relationnelles enseignantes, elle a été chargée d’études au bureau de la formation du Ministère de l’Education nationale pour la mise en place de formations nationales liées à la relation pédagogique (prévention du décrochage scolaire, bien-être des enseignants et des élèves). Elle anime des formations de formateurs sur les dispositifs de formation utilisant la simulation (théâtre-forum, jeux de rôle) et coordonne l’équipe de formateurs « Pédagogie et apprentissages » de l’académie de Versailles.

Contact : natacha.dangouloff@gmail.com

Sophie Fournaux

Professeure de Lettres, déléguée académique adjointe au numérique éducatif pour le premier degré, formée en psychologie positive à l’Université Grenoble-Alpes, elle intervient comme formatrice pour le groupe académique « Relation à l’élève et communication dans les domaines de la connaissance de l’adolescent et l’apaisement des tensions ». Elle s’intéresse à la prise en compte du bien-être des personnels de direction et des enseignants au bénéfice des élèves et de leurs résultats scolaires. 

Contact : sophie.fournaux@ac-grenoble.fr

Christine Lequette

Médecin conseiller technique de la Rectrice de l’Académie de Grenoble, elle œuvre depuis de nombreuses années au déploiement d’interventions de développement des compétences psychosociales au sein des établissements scolaires.

Contact : christine.lequette@ac-grenoble.fr

Christophe Marsollier

Docteur en Sciences de l’Éducation, il a exercé comme instituteur puis comme Maître de Conférences en IUFM/ESPE. Inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, il apporte son expertise dans de nombreuses instances et lors de manifestations nationales et académiques sur les questions de bien-être, d’éthique et de climat scolaire. Il est également l’auteur de nombreuses publications sur l’éthique relationnelle, les espaces de paroles à l’école, les vulnérabilités et le bien-être des élèves.

Contact : christophe.marsollier@igesr.gouv.fr

Serge Mathoux

Inspecteur de l’Éducation Nationale en économie-gestion, diplômé en Sciences de l’Éducation, Université Lyon 2 et Sciences Cognitives, Université Paris Descartes, il porte une attention particulière au bien-être des élèves dans l’espace scolaire afin de favoriser les apprentissages et permettre l’attention des élèves dans leurs activités.

Contact : serge.mathoux@ac-lyon.fr

Isabelle Millot

Médecin spécialiste en santé publique, directrice générale de l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé (Ireps) de Bourgogne-Franche-Comté, elle développe des projets de promotion de la santé des jeunes, et a piloté un travail sur l’usage de la mesure de la santé perçue et de la qualité de vie en France pour le Haut Conseil de la Santé Publique.

Contact : i.millot@ireps-bfc.org

Muriel Misplon

Enseignante, puis formatrice académique dans le champ de l’inclusion scolaire, actuellement Directrice académique adjointe des services de l’Education nationale, elle accompagne les cadres dans les déclinaisons territoriales des politiques éducatives, avec une attention particulière sur la mise en œuvre de nouvelles formes scolaires, bénéfiques aux apprentissages et au bien-être de tous les élèves.

Contact : muriel.misplon@ac-lille.fr

Xavier Provost

Personnel de direction en collège REP et cité éducative dans l’académie de Versailles, Xavier Provost a un parcours marqué par l’éducation prioritaire en tant d’enseignant documentaliste, coordonnateur REP et chargé de mission sur des dossiers Politique de la ville, réussite éducative et prévention du décrochage scolaire. Il a coordonné un dispositif d’accompagnement à la rescolarisation des élèves poly-exclus dans l’académie de Paris.  Il est titulaire du DU adolescents difficiles, approche psychopathologique.

Contact : xavier.provost@ac-versailles.fr

Laure Reynaud

Ancienne enseignante, diplômée de psychologie positive (Anglia Ruskin University, Cambridge), conférencière et auteure d’ouvrages sur le développement des compétences psychosociales à l’école, Laure Reynaud est, avec Vanessa Duchatelle, cofondatrice de l’association ScholaVie (www.scholavie.fr). ScholaVie lutte contre le décrochage scolaire et œuvre pour le bien-être de tous les membres de la communauté éducative par le prisme du développement des compétences psychosociales des enfants et de tous ceux qui les accompagnent. Pour mener à bien sa mission, elle mène des actions de sensibilisation, d’accompagnement (formation et outillage des professionnels de l’éducation et de la santé) et de suivi d’impact. ScholaVie intervient dans une douzaine d’académies et dans plusieurs diplômes universitaires.

Contact : laure@scholavie.fr

Anne Theurel

Psychologue et chercheure au pôle Développement, Recherche, Evaluation de l’Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé de Bourgogne-Franche-Comté, elle est spécialisée dans le développement de la régulation émotionnelle et des compétences psychosociales chez l’enfant et l’adolescent et mène des recherches interventionnelles dans le domaine de la promotion de la santé mentale des jeunes.  

Contact : a.theurel@ireps-bfc.org

Doctorants associés à l’Observatoire du Bien-être à l’Ecole

Manon Arents

Doctorante en psychologie et sciences de l’éducation, sous la direction de Sylvie Canat et Nicolas Baltenneck, son travail porte sur la triche à l’école, vue comme un comportement prosocial. 


Contact : m.arents@univ-lyon2.fr

Myrto Atzemian

Titulaire d’une Licence en « Philosophie, Pédagogie et Psychologie » de l’Université Nationale et Capodistrienne d’Athènes et d’un Master en Sciences de l’Éducation de l’INSPÉ de l’Université Clermont-Auvergne, depuis 2019 elle occupe le poste d’assistante doctorante à la Haute École Pédagogique du canton de Vaud en Suisse (UER Pédagogie Spécialisée) et rattachée au laboratoire DIPHE. Son projet de doctorat (en partenariat avec l’Université Lumière Lyon 2) porte sur l’évaluation de l’effet d’un programme de développement de la pleine conscience (FOVEA) sur la régulation émotionnelle, la gestion de l’anxiété scolaire et la capacité d’attention et de mémoire de travail des élèves atteint de dyslexie.

Contact : myrto.atzemian@hepl.ch

Nicolas Bressoud

Formé dans le domaine des sciences de l’éducation (Bachelor) puis de la pédagogie spécialisée (Master), Nicolas Bressoud s’intéresse, dans le cadre de son projet de doctorat, au climat de classe en contexte d’inclusion scolaire. Plus précisément, il cherche à observer comment les activités pédagogiques portant sur l’identification et l’utilisation des ressources personnelles des élèves influence la qualité des relations interpersonnelles et le bien-être en classe.

François-Xavier Cécillon

Neuropsychologue et doctorant en psychologie au laboratoire DIPHE, sous la direction de Rebecca Shankland, Martial Mermillod et Jean-Philippe Lachaux. Ma thèse s’effectue au sein des cabinets Cogito’Z, créés par la psychologue clinicienne Jeanne Siaud-Facchin. Elle a notamment pour objectif de comparer l’efficacité d’un programme de psychologie positive et méditation de pleine conscience (Mindful’Up, Siaud-Facchin) à un programme de développement de l’attention (ATOLE, Lachaux) dans les écoles. L’anxiété, les stratégies de régulation des émotions et les fonctions cognitives supérieures sont les thématiques sous-jacentes qui seront évaluées au cours de la thèse.

Contact : fxcecillon@hotmail.fr

Guillaume Tachon

Doctorant en Psychologie Clinique au laboratoire DIPHE, ses travaux portent notamment sur l’efficacité des interventions centrées sur la gratitude dans la prévention et l’accompagnement des problématiques dépressives. Un volet de ses recherches porte également sur le développement et les effets de la gratitude en contexte scolaire. 

Contact : guillaume.tachon@univ-lyon2.fr

Annie Dijoux (Paquet) : Doctorante en psychologie sous la direction de Fabien Fenouillet, son travail porte sur la bienveillance scolaire : essai de définition, conséquences motivationnelles et émotionnelles.

Contact : annie.paquet974@gmail.com

Tristan Guarnieri :  Doctorant en psychologie sous la direction de Fabien Fenouillet, son travail porte sur la mesure et l’adaptation dynamique de l’expérience motivationnelle apprenante en situation d’e-formation.

Contact : guarnieri.tristan@gmail.com

Léonie Messmer : Doctorante en psychologie sous la direction de Fabien Fenouillet, son travail porte sur l’effet des « nudges » sur l’apprentissage et le développement de compétences.

Contact : messmer.leonie@gmail.com

Chloé Sperduto : Doctorante en psychologie sous la direction de Fabien Fenouillet, son travail porte sur la théorie implicite de l’intelligence et buts d’accomplissement d’élèves scolarisés ou en situation de décrochage scolaire.

Contact : chloe.sperduto@outlook.com